Les Porteurs de Lames Saintes

Auteur: Franck.J.Matthews

Maison d’édition : auto -édité

Genre: High fantasy

nombre de pages:380

prix : 17€99/ ebook 4€99

Avec Les Porteurs de lames Saintes, Franck.J.Matthews signe son second roman de Fantasy. Et , quel roman!!! Une nouvelle pépite sans aucun doute. Après avoir eu la chance de découvrir le 1er tome du Nouveau Parleur, je ne vous cache pas que j’étais très curieuse de voir la nouvelle histoire que l’auteur avait imaginée.
J’ai bien reconnu son style que j’aime tant, totalement maîtrisé dans le contenu ou chaque moment , chaque scène est savamment dosé, description, scène d’action , de bataille , dialogue , scène de stratégie … un plan contrôlé. Une écriture toujours aussi fluide, une plume totalement immersive qui nous offrent un récit captivant , dynamique et qui devient haletant au bon moment.
Autres points que j’aime toujours autant avec cet auteur: la place qu’il donne aux femmes. Elles ne manquent pas de détermination et de courage, elles n’en restent pas moins humaines avec leurs émotions , leurs peurs et leurs doutes tel est sa nouvelle héroïne, Elarinn. On retrouve aussi l’humour de l’auteur, des dialogues , des répliques qui ne manqueront pas de vous faire sourire.

A la tête de ce nouvel univers , un roi, un despote qui fait régner la terreur par la violence . Pour s’assurer être invincible, il a interdit toutes les lames saintes et lance sa garde royale à leurs recherches. Il tient son pouvoir de ces dernières, qu’il s’approprie en interdisant quiconque d’en posséder. Pour la détention d’une lame sainte, le père d’Elarinn fut tué sous les coups des soldats du roi. La jeune femme n’a plus qu’un seul désir , la vengeance . Son meilleur ami l’accompagne en espérant la dissuader de mettre son plan à exécution. Ce n’est sans compter , l’esprit qu’abrite son épée , un ancien mercenaire, un personnage hors du commun et loin des conventions. Aux premiers abords , il n’a rien d’un héros, rien d’un preux chevalier, on pourrait penser que c’est un homme sans foi ni loi mais ce n’est ne pas connaître l’auteur , qui créait des personnages intéressants, sans étiquette, derrière leurs apparences , il se cache toujours bien plus que ce que l’on peut imaginer. Et c’est toujours une belle surprise de les rencontrer .
Quant à Elarinn , elle ne se doutait pas que la vengeance qui l’animait, la conduirait dans une quête bien plus grande , sa vengeance n’est que le début de sa quête .

C’est une histoire que je n’avais pas envie de quitter , une histoire que j’ai pris le temps de découvrir, car à chaque fois que j’avais besoin de retrouver la fantasy , je savais qu’il ne suffisait que de quelques mots pour m’immerger dans un autre monde. C’est dans ce point que je reconnais les pépites , celles qui nous amènent loin très loin , à travers les pages , qui nous font vivre chaque mot et lorsque nous détachons nos yeux de ces derniers, nous nous rendons compte avec étonnement que nous n’avons pas bougé de chez nous.

Avant de terminer cette chronique, je tiens à remercier l’auteur, merci après le Nouveau Parleur de m’avoir à nouveau donné la chance de découvrir vos écrits .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s